Privé/public, qui fait quoi dans l'hôpital ?

Julie Desrousseaux

#DATAS. Les cliniques privées rechigneraient à prendre leur part dans le traitement des patients atteints du Covid-19 ? Le public ne bouderait-il pas plutôt leur aide ? Sans chercher à nier l'existence d'une potentielle rivalité, ces débats oublient de rappeler l'essentiel : en temps normal, l'hôpital public et l'hôpital privé n'exercent pas les mêmes activités. Ils sont davantage complémentaires que concurrents. Si votre opération de la main sera volontiers prise en charge dans une clinique privée, c'est à l'hôpital public que sont traités les transplantations d'organes. Et 87% des infections respiratoires ! L'occasion de faire le point en infographies sur la place du privé et du public dans l'offre de services hospitaliers.

Patientez ou réactualisez la page si les graphiques ne s'affichent pas.

11 graphs pour comprendre l'offre de services hospitaliers

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour recevoir nos newsletters !

Retrouvez chaque semaine toute l'économie décryptée, vidéos, datas, infographies...

Pour l'Éco s’adapte à la situation inédite et aborde au fil d'éditions spéciales les impacts du coronavirus afin de vous aider à comprendre tous les grands mécanismes à l'œuvre.